Case des Tout Petits : qui est Maimouna Cissoko, la remplaçante de Thérèse Faye Diouf à la direction générale

Lecture: 41 vues
Lecture: 41 vues

Partagez

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on telegram
Telegram
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Une patience récompensée. Un engagement pour les bonnes causes (lutte contre la violence des femmes, combat contre la maltraitance des enfants) primé. Maimouna Cissoko nommée nouvelle directrice de la Case des Tout Petits, est dans un poste qu’elle connait bien.

Le décret est tombé finalement mercredi 18 novembre. La responsable politique aux Parcelles Assainies et membre fondateur de l’Alliance pour la République, Maimouna Cissoko, a été nommée à la tête de la Case des Tout Petits en remplacement à Mme Thérèse Faye Diouf. Converser avec cette dame qui vient d’être nommée à la Direction de la Case des Tout Petits, c’est en ressortir apaisé tant elle tient son argumentaire à l’image du professeur devant ses élèves. Elle attire également par sa belle prestance et son élégance.

Taille moyenne, le sourire en permanence aux lèvres, elle est d’une exquise urbanité. Elle est femme tout court. La mère, la sœur et l’épouse. Maimouna est connue pour ses combats pour la défense des enfants et surtout celles du genre. Professeur de Lettres de formation, elle s’est très tôt lancée dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Elle organisait beaucoup de rencontres et panels et faisait même des vidéos sur les réseaux sociaux afin de sensibiliser sur la question du genre. Professeur de lettres, Madame Maïmouna Cissoko a fait dix ans dans les classes avant d’être détachée en 2014 à l’Inspection d’académie de Pikine Guédiawaye où elle a occupé le bureau partenariat communication genre.Depuis l’élection de Macky Sall en 2012 à la magistrature suprême, Maimouna est restée fidèle en menant ses activités politiques. Mais ne l’attendez surtout pas sur des débats stériles ou des attaques aveugles. Mounass, comme l’appellent ses intimes, est dans le temps de l’action en véhiculant le programme de son leader au niveau des médias et foras. En sa qualité de militante engagée pour la cause féminine, celle qui remplace Thérèse Faye Diouf a joué un rôle important dans la lutte contre les violences faites aux filles, les grossesses et mariages précoces.

Très impliquée dans l’éducation, elle a également contribué à la vulgarisation des mathématiques et des sciences auprès des filles étant responsable de l’organisation du concours Miss Math et Miss Sciences dans toute la grande banlieue. La nouvelle directrice de la Case des Tout Petits est aussi la présidente du réseau national des femmes enseignantes, structure dans laquelle elle consacre une grande partie de son énergie et de ses compétences à sensibiliser et à accompagner les jeunes et les femmes dans leur promotion.

Maimouna est également titulaire d’un Master2 en genre et communication, elle était jusqu’ici chargée des sciences humaines et sociales à la commission nationale de l’UNESCO. Elle est, par ailleurs ,responsable politique aux Parcelles assainies et membre fondateur de l’Alliance pour la République (Apr).

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article les plus commentés

Politique

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms below to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

error: Content is protected !!