Image default
Actualités Politique

Le Syndicat des travailleurs de la justice déterre la hache de guerre et attaque Me Malick Sall

C’est le quotidien L’As qui donne la nouvelle dans sa livraison de ce mardi. Et de signaler que le Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) déterre sa hache de guerre et tire sur le Garde des Sceaux, Me Malick Sall, qui a décidé de la reprise des audiences aujourd’hui sans concertations.
«Le Sytjust dénonce et condamne sans réserve la posture dilatoire et attentiste du ministre la Justice, Monsieur Malick Sall, qui, depuis sa prise de service en avril 2019, n’accorde aucune attention sérieuse à la mise en œuvre et à l’effectivité des réformes dont il a hérité clé-en-main ; et cela, malgré les multiples relances qui lui ont été faites dans la sérénité, en dépit même de la plus récente instruction officielle par laquelle Son Excellence Monsieur Président de la République a demandé au ministre de la Justice et au ministre des Finances de procéder au règlement consensuel des revendications du syndicat des travailleurs de la Justice, telle qu’il ressort du communiqué du conseil des ministres du 19 février 2020», ont-il dénoncé.
Et de marteler : «Plus d’une année durant, le destin et l’avenir professionnels des travailleurs de la Justice ont été gérés par le Ministre de la Justice avec tâtonnement et absence totale du sens des responsabilités jamais égalés à la chancellerie. Le Ministre affiche depuis lors un indescriptible immobilisme qui étouffe toutes les initiatives heureuses de son Excellence Monsieur le Président de la République, porteuses de tant d’espoir pour les soldats du service public de la Justice. Il a ainsi hypothéqué les chances d’une émergence d’une meilleure qualité du service public de la Justice qui, inéluctablement, passera par la satisfaction des légitimes revendications des travailleurs de la Justice».

Related posts

Affaire de faux billets : La police saisit 21 millions en faux billets

Aida dada

Force Covid-19 : 29 627 100 104 mobilisés (liste des donateurs)

gnilane

Deux études publiées le même jour sur un médicament contre le coronavirus disent exactement l’inverse

Mame oumy

Laisser un commentaire