Image default
Education

Reprise des cours: les parents d’élèves demandent la fermeture de toutes les écoles où il n’y aura pas d’eau

L’Union nationale des associations des parents d’élèves du Sénégal (Unapes) n’est pas restée insensible à la pénurie d’eau à laquelle sont confrontés certains établissements. Par la voix de son président, Abdoulaye Fané, elle exige des citernes d’eau au sein des écoles en perspective de la reprise des cours pour les classes d’examens prévue ce jeudi. Et au cas où des écoles seraient privées du liquide précieux, Abdoulaye Fané et ses collègues exigeront leur fermeture. L’Unapes a également demandé aux autorités locales en charge de la distribution des kits alimentaires de libérer les écoles transformées en magasins de stockage.

Pour Abdoulaye Fané, président de l’Union nationale des associations des parents d’élèves du Sénégal, faire revenir l’eau dans l’espace scolaire est une exigence fondamentale pour la reprise des cours de ce jeudi. A l’en croire, toutefois, toutes les questions ne peuvent pas être réglées à 100 %. Il faut y aller de manière progressive. « Le principe le plus élémentaire c’est au moins que tous les établissements puissent disposer d’eau. Nous ne pouvons pas parler d’eau courante. Même au niveau de certaines zones reculées, les communes se sont organisées pour appuyer en eau les écoles. On nous a informé aussi qu’il y a beaucoup de collectivités territoriales qui ont fait des efforts en mettant en place des citernes au niveau de certains établissements scolaires. Cependant, il existe des établissements dont l’eau a été coupée. Nous exigeons que la Sen ’Eau fasse des efforts pour rétablir l’eau et, par la suite, avec l’appui des collectivités territoriales, dans le cadre d’une concertation, régler progressivement cette question. On est intransigeants. Si on constate quelque part qu’il y a un manque notoire d’eau et qu’il n’y a pas des efforts pour régler ces problèmes au niveau de l’Etat et des collectivités territoriales, nous allons demander à ce que ces écoles soient fermées. C’est un préalable » a souligné le président de l’Unapes joint au téléphone par le journal Le Témoin.

« Il faut libérer les écoles transformées en magasins de stockage » 
Abdoulaye Fané déplore aussi le fait que certains établissements soient transformés en magasins de stockage des denrées alimentaires. « Je citerais par exemple le lycée El Hadj Ibrahima Diop de Yeumbeul. Jusqu’au moment où je vous parle, des vivres y sont stockés. Et d’après les informations que nous disposons, c’est sûr que ce jeudi, ce lycée ne va pas ouvrir. C’est pourquoi nous demandons aux autorités locales, notamment aux préfets et sous-préfets et autres qui s’occupent de la distribution de ces denrées alimentaires de faire libérer ces écoles de ces kits.On ne peut pas vouloir une chose et son contraire. Comment peut-on transformer un établissement en magasin de stockage alors qu’il doit accueillir les élèves ? » se demande, indigné, Abdoulaye Fané, le président de l’Union nationale des associations de parents d’élèves au Sénégal.

Related posts

Réouverture des classes : Tamba pour une reprise des enseignements .

Aida dada

Les écoles privées crachent sur le milliard de Macky Sall

Aida dada

Réouverture des classes : Macky Sall exige le port du masque

Aida dada

Laisser un commentaire