Image default
Revue de presse

REVUE DE PRESSE : LES JOURNAUX DU WEEK-END S’INTERROGENT SUR L’EFFICACITÉ DE LA RIPOSTE AU CORONAVIRUS

Sénégal5 : Les journaux parvenus samedi à l’Agence de presse sénégalaise continuent d’épiloguer sur la propagation continue du nouveau coronavirus au Sénégal à l’image de Walf Quotidien, alarmé notamment par la situation épidémiologique à Grand-Yoff, un quartier de Dakar.


‘’Grand-Yoff, une bombe communautaire’’, écrit ainsi à la sa Une ce quotidien pour lancer l’alerte face à ‘’l’explosion des cas positifs’’ dans ce quartier populaire de la capital sénégalaise.

‘’Quartier très populeux, Grand Yoff a enregistré ces derniers temps plusieurs cas de Covid-19 issus de la transmission communautaire (des contaminations à la source inconnue).

Une situation qui commence à inquiéter certains personnels de santé officiant dans les structures sanitaires de la zone. Ils redoutent une explosion’’, indique la publication dans ses colonnes.


La capitale sénégalaise, épicentre de l’épidémie, concentre près des deux tiers des 2909 cas de Covid-19 officiellement déclarés depuis le 2 mars, date de l’apparition de la maladie dans le pays.


Des chiffres qui poussent certains journaux à s’interroger sur les stratégies de riposte jusque-là mises en œuvre. Il en est par exemple ainsi du quotidien Enquête qui tente de trouver les raisons du cafouillage dans la lutte contre le coronavirus au Sénégal.


Le journal pointe notamment du doigt l’absence dans un premier de la Direction de la prévention avant sa réintégration dans le dispositif de riposte ‘’pour sauver ce qui pouvait l’être’’. Ecartée dans un premier temps, cette direction a été réintégrée par le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, depuis que la situation a dégénéré pour jouer aux sapeurs-pompiers, persiste le journal.


‘’On a fait la gestion clinique de la maladie, mais on n’a pas géré la pandémie. Si la bataille de Dakar n’est pas gagnée, ils risquent de tout perdre’’, averti sous le couvert de l’anonymat, un acteur cité par cette publication.

L’Observateur ne s’éloigne pas de ce qui apparente désormais comme un doute sur l’efficacité des mesures et initiatives de lutte, s’intéressant particulièrement sur les essais cliniques du Covid-organics, remède proposé par Madagascar pour prévenir et venir à bout du coronavirus.


‘’Le Sénégal n’a pas les moyens de faire un essai clinique sur le Covid-organics. Recevoir un remède malgache à base de plante n’est pas bon pour l’image du Sénégal. On ne peut pas embêter le comité d’éthique pour 2 ou 3 spécimen’’, déclare ainsi dans le journal, le professeur Emmanuel Bassène, pharmacognosiste, enseignant chercheur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.


Pendant ce temps, le Soleil met en relief la stratégie d’assouplissement mise en œuvre au lendemain de l’adresse à la nation du chef d’Etat Macky Sall, le 11 mai.


Le quotidien gouvernemental donne la parole au ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Oumar Youm, lequel y soutient : ‘’La stratégie d’assouplissement conjugue flexibilité et précaution.

Related posts

Revue De Presse RFM Du MARDI 31 MARS 2020 Avec Mamadou Mohamed Ndiaye

Mame oumy

REVUE DE PRESSE AHMED AIDARA du 27-03-2020

ndeye saly

REVUE DE PRESSE Zik Fm Du VENDREDI 10 AVRIL 2020 par AHMED AIDARA.mp4

Mame oumy

Laisser un commentaire