Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 9 480 autres abonnés

ACTUALITÉS

faits divers

La programmation des matchs a été pointé du doigt par Sadio Mané. L’attaquant sénégalais déplore le fait que le Sénégal ait joué deux fois à 13 heures, sous le chaud soleil du Cameroun. A raison.

« Ce n’est pas du tout évident. C’est d’ailleurs malheureux, il faut le reconnaître. Jouer deux matchs de suite à 13 heures alors qu’il y a d’autres équipes qui n’ont pas encore joué sur ce même horaire. Je vois qu’ils décalent leurs matchs, ce n’est pas équitable ».

C’est en ces termes que Sadio Mané a fustigé la situation que vit l’équipe nationale du Sénégal. Repris par El Hadji Diouf qui pense lui que « parler de la programmation des matchs, c’est un faux débat… Jouer à 13 heures, 14 heures ou 10 heures importe peu », Sadio Mané a eu raison de se plaindre

Le Sénégal et la Guinée ne sont pas parvenus à se départager vendredi à Bafoussam au terme d’un match nul et vierge (0-0) pour leur deuxième rencontre dans de la CAN. Dans le groupe B, les deux voisins ouest-africains, vainqueurs pour leur entrée dans la compétition, comptent chacun quatre points et la même différence de buts.

Mais les performances du Sénégal un des grands favoris pour la victoire finale sont loins des attentes des Sénégalais.

Et pour Badara Gadiaga “y’aura pas d’excuses pour cette Can 2022 car le Sénégal veut la coupe.”

Un grand chamboulement attend cet hiver, le Paris Saint-Germain et le milieu de terrain d’origine sénégalais, Idrissa Gana Gueye est impliqué. En effet, le club parisien surveille le marché au milieu de terrain.

D’ailleurs, un changement est attendu au sein de certains joueurs du PSG. Ce sera, soit un prêt ou un échange. Cependant, selon les informations de Téléfoot, Idrissa Gana Gueye et Leandro Paredes sont les deux parisiens qui pourraient être échangés.

 

Suspendu après un contrôle antidopage positif, André Onana, le futur gardien de l’Inter Milan ne s’est pas ennuyé pendant sa peine. Son agent, qui a discuté avec plusieurs clubs en France, non plus.

« C’est lors de mon retour à l’Ajax Amsterdam que j’ai compris que nous avions bien travaillé. Au moment de la pesée, tout le monde m’attendait au tournant. Je suis monté sur la balance, j’avais perdu du poids ! Le coach, Erik ten Hag, m’a dit : « André, t’es parti neuf mois, mais tu nous reviens beaucoup plus fort, c’est quoi cette histoire ? Il semblerait que la sanction t’a fait du bien ! » » Lorsqu’il se remémore les premiers instants, simples, d’une liberté recouvrée, André Onana se marre. Son sourire, communicatif, perce sans mal les deux écrans interposés, pandémie de Covid-19 oblige.

Jeudi 13 janvier, le Cameroun a validé son ticket pour les 8es de finale de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations de football. Les Lions Indomptables se sont imposés sur le score-fleuve de (4-1) avec un doublé de leurs deux attaquants que sont Karl Toko Ekambi et Vincent Aboubakar. Après cette victoire spectaculaire des Camerounais, Fabrice Ondoa a tenu à adresser un message à ses coéquipiers. Rappelons que le portier n’a pas été retenu pour participer à la CAN. « Félicitations pour la qualification en huitièmes de finale les gars« , a déclaré celui qui gardait les cages de la sélection nationale lors du sacre en 2019.