Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 9 485 autres abonnés

ACTUALITÉS

faits divers

C’est une candidature étonnante mais l’Ukraine semble prête à organiser le Mondial 2030 avec l’Espagne et le Portugal.

Candidature très étonnante en vue de la part de l’Ukraine. Alors que la Coupe du monde 2022 va se dérouler au Qatar dans un mois et demi et que le Mondial 2026 aura lieu aux Etats-Unis, Canada et Mexique, on ne sait pas encore où aura lieu la compétition en 2030. Mais l’Espagne et le Portugal ont lancé une candidature commune et les deux pays pourraient être rejoints par … l’Ukraine ! Ainsi, d’après le journal britannique The Times, l’Ukraine souhaite rejoindre l’Espagne et le Portugal dans cette candidature commune en vue d’organiser le Mondial 2030.

L’Ukraine avec l’Espagne et le Portugal ?

Ainsi, avec cette candidature, l’Ukraine viendrait à accueillir l’un des groupes du Mondial et cela aurait été approuvé par le président ukrainien Volodymyr Zelensky et les gouvernements espagnol et portugais. Cette candidature commune doit être annoncée mercredi par les chefs du football espagnol et portugais lors d’une conférence de presse au siège de l’instance dirigeante européenne de l’UEFA. Cette proposition serait aussi dans le but de faire comprendre que le football peut être vecteur de paix et d’espoir, alors que l’Ukraine est toujours en guerre avec la Russie.

Quid de cette guerre justement ? Les organisateurs estiment que le conflit aura pris fin depuis longtemps d’ici 2030 et que les reconstructions auront eu lieu, ce qui permettra à l’Ukraine de pouvoir organiser son Mondial. Mais cet ajout de l’Ukraine avec l’Espagne et le Portugal pourrait aussi être dans le but de contrer la tentative de l’Arabie saoudite de présenter une candidature conjointe avec l’Égypte et la Grèce pour 2030, alors qu’une deuxième Coupe du monde en hiver en huit ans serait très mal perçue, notamment par les ligues européennes de football. Dans tous les cas, il faudra encore attendre un peu avant de savoir qui organisera le Mondial puisque l’hôte de la compétition devrait être choisi lors du Congrès de la FIFA 2024.

Pour résumer

Candidature très étonnante en vue de la part de l’Ukraine. Alors que la Coupe du monde 2022 va se dérouler au Qatar dans un mois et demi et que le Mondial 2026 aura lieu aux Etats-Unis, Canada et Mexique, on ne sait pas encore où aura lieu la compétition en 2030.

Paul Merson, ancienne légende d’Arsenal a encore taclé Liverpool ce lundi sur la page de la chaîne de télévision britannique Sky Sports. En tout cas, il a tenté d’expliquer les raisons qui, selon lui, sont à l’origine du mauvais début de saison des Reds en Premier League.

L’ancien international anglais pointe du doigt le départ de Sadio Mané au Bayern Munich pour 30 millions d’euros comme l’une des causes de l’écart entre les Reds et les attentes.

«Je l’ai dit dès le premier jour, à mon avis, que vendre Sadio Mane était la pire affaire qui soit. Il marque de gros, gros buts. C’était un garçon qui marquait des buts complètement décisifs, c’était le leader de l’attaque, et je ne dis pas ça uniquement sur la base des chiffres», a d’abord déclaré Merson.

«Je n’ai tout simplement pas compris pourquoi ils l’ont vendu. Darwin Núñez, n’est même pas dans la même ligue pour le moment. Je ne suis pas un spécialiste des statistiques, mais pour moi, Mané a été un grand joueur pour Liverpool. Le vendre pour 30 millions de livres sterling, ce qui, dans le monde de la Premier League, est une tasse de thé, n’aurait-il pas été préférable de le garder et de le laisser partir gratuitement ?», a-t-il conclu.

La bonne nouvelle pour Paul Pogba.

Un ouf de soulagement pour l’international français. Dans le doute il y a quelques mois, le milieu de terrain de la Juventus devrait finalement jouer la Coupe du Monde en fin d’année avec l’Equipe de France.

En juillet dernier, Paul Pogba est victime d’une déchirure du ménisque latéral du genou droit. Il a été opéré en septembre dernier et fait une course contre la montre. Revenir très vite sur les pelouses afin de se donner les moyens pour jour le Mondial 2022 au Qatar. Ce qui devrait être fait. Selon Sky Italia, le milieu de terrain de 29 ans a repris la course cette semaine. Il devrait être dans le groupe de la Juve pour le match contre l’Inter Milan le 6 novembre prochain et signer du coup son retour à la compétition..

Si tout se passe comme prévu, Paul Pogba sera bel et bien à la Coupe du Monde avec les Bleus.

C’était dans les tuyaux depuis quelques semaines, c’est devenu officiel depuis vendredi dernier, l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025 a été retiré à la Guinée. Le Syli Nationale ne serait pas en mesure de réaliser l’ensemble des travaux liés à la compétition dans un délai imparti.

Un choix qui fait des déçus dans les rangs guinéens, qui estiment avoir été victimes de pressions extérieurs. « C’est une déception parce que, encore une fois, comme dans beaucoup d’organisations internationales, le lobby financier est plus puissant que les réalités. Nous sommes à presque trois ans de l’échéance. Les plus grands stades aujourd’hui qu’on construit se construisent en 24 mois », a déploré Ousmane Gaoual Diallo, porte-parole du gouvernement, dans un entretien accordé à l’AFP.

« Malheureusement, c’est comme cela que le football est géré. Ce n’est pas seulement sportif, il y a d’autres réalités qui entrent dans les décisions », a-t-il ajouté.

A noter que trois nations se sont déjà positionnées pour récupérer l’organisation de l’événement.

Après trois semaines de pause en raison de la trêve internationale, la Ligue des champions revient ce mardi avec plusieurs rencontres alléchantes. Vainqueur de la compétition en 2019 avec Liverpool, Sadio Mané a accordé une longue interview au site de l’UEFA. Entretien durant lequel, il a déclaré sa flamme pour la plus prestigieuse des compétitions européennes.

« La Ligue des champions est quelque chose d’incroyable. C’est le rêve de tout footballeur. Je m’en souviens en grandissant. Je ne regardais même pas les matchs de championnat, seulement la Ligue des champions. Même la Premier League, je pense que j’ai commencé à regarder en 2012. »

Le nouvel attaquant du Bayern Munich a également révélé le match qui a déclenché son attachement pour la compétition. C’était le soir du 25 mai 20115, lors de la finale mythique remporté par Liverpool après avoir été mené par trois buts au score, « Je suis la Ligue des champions depuis 2006… 2005, en fait, parce que je me souviens de Liverpool face à Milan. J’étais devant la télé, je la regardais avec mes amis. C’est là que j’ai commencé à suivre la compétition. souvenez-vous de la finale de 2006. Le CL est vraiment incroyable. »

Le Real Madrid a été tenu en échec par Osasuna (1-1), ce dimanche lors de la 7e journée de Liga, et voit le FC Barcelone lui chiper la place de leader à la différence de buts. Karim Benzema a raté le penalty de la gagne.

Le match : 1-1

Tenu en échec par Osasuna (1-1) ce dimanche soir dans le cadre de la 7e journée de la Liga, le Real Madrid cède la place de leader au Barça. Vainqueur de Majorque (1-0) la veille, le club blaugrana devance le champion en titre à la différence de buts.

En l’absence de Luka Modric, blessé à la hanche, les hommes de Carlo Ancelotti ont paru empruntés face à une équipe d’Osasuna décomplexée, qui s’est procuré plusieurs occasions, à l’image d’Abdessamad Ezzalzouli trouvant l’extérieur du petit filet (15e) d’Andriy Lunin, titularisé dans le but madrilène en l’absence de Courtois, blessé au dos. Véritable poison, le jeune joueur de 20 ans prêté par le Barça croisait ensuite trop sa frappe (33e) à la conclusion d’un contre-éclair consécutif à un corner du Real. Auparavant, Nacho Vidal, seul au second poteau, avait trop ouvert son pied (21e), avant que Jon Moncayola n’écrase sa frappe (28e).

En manque d’inspiration et peu dangereux, à l’exception d’un piqué raté de Vinicius Junior (29e), d’une tête topée d’Antonio Rüdiger sur un coup franc de Toni Kroos (30e) et surtout d’une reprise non cadrée de Benzema (38e), les Madrilènes ont trouvé la faille juste avant la pause grâce à un centre-tir rentrant de Vinicius (42e, 1-0). Perturbé par la présence de Rüdiger dans l’axe, Herrera s’inclinait.

On pensait que le Real avait fait le plus dur, mais, à l’entame de la seconde période, sur un centre d’Unai Garcia, Kike Garcia devançait Rüdiger et trompait d’une tête lobée Lunin (50e, 1-1). Deux minutes plus tard, l’attaquant était moins en réussite, en croisant trop sa frappe sur un centre en retrait de Moi Gomez, peut-être trop altruiste sur le coup.

Piqués au vif, les Madrilènes accéléraient enfin mais ne parvenaient pas à prendre en défaut los Rojillos arcboutés devant leur surface. Le coup franc direct de David Alaba ne trouvait pas le cadre (57e), Rodrygo trouvait les gants d’Herrera (66e) et Karim Benzema manquait son penalty (79e, voir ci-dessous).

Réduite à dix après l’expulsion de David Garcia, l’équipe d’Osasuna faisait front et Herrera était vigilant sur une frappe de Vinicius Junior (87e). Au bord de la rupture, Osasuna a pourtant failli décrocher la victoire en fin de match mais la reprise de Moi Gomez échouait au ras du poteau de Lunin (90e).

Le joueur : pour son retour, Benzema rate le penalty de la gagne

Titularisé par Carlo Ancelotti, Karim Benzema faisait son retour après sa blessure à la cuisse droite contractée contre le Celtic Glasgow (3-0, le 6 septembre) en Ligue des champions, qui lui avait fait manquer le dernier rassemblement des Bleus. Le capitaine merengue a failli profiter d’une mauvaise sortie aérienne de Sergio Herrera pour ouvrir la marque (6e). Trop court sur centre tendu devant le but de Ferland Mendy (7e), il a ensuite été devancé de la tête par son coéquipier français sur un centre de Dani Carvajal (17e). Sur un centre de Vinicius, sa volée brossée croisée de l’intérieur du droit a échoué au ras du poteau (38e).

Auteur d’une ouverture magistrale pour Rodrygo qui a manqué le cadre (61e), il a bénéficié d’un penalty sur une poussette de David Garcia, après intervention du VAR mais a expédié sa frappe sur le dessus de la barre (79e). Il a cru se racheter une minute plus tard sur une remise de Rodrygo mais son but a été refusé pour hors-jeu (81e).

Karim Benzema n’a marqué aucun des trois penalties qu’il a tirés contre Sergio Herrera. Le 20 avril dernier, le portier d’Osasuna avait déjà arrêté deux penalties du Français lors de la 33e journée.

En difficulté depuis quelques semaines, Sadio Mané a répondu aux critiques vendredi contre le Bayer Leverkusen. Le Sénégalais a participé au festival offensif de son équipe et clairement, il était heureux d’avoir retrouvé le chemin des filets.

Dans une interview exclusive avec UEFA, l’ancien Red a évoqué son adaptation et affirme que tout se passe comme il avait prévu. Sadio Mané ajoute aussi qu’il a déjà commencé par parler un peu l’Allemand.

«Je parle déjà un peu allemand. Après j’ai une interview en allemand, je suis content. L’adaptation se passe bien, changer d’un club à l’autre ce n’est pas du tout évident. J’ai passé huit belles années en Angleterre et maintenant je me trouve dans un autre pays, tout change. Les personnes, l’entrainement, il faut s’adapter, je le savais ce n’est pas une surprise. Mais tout se passe comme je l’avais imaginé. Les gens sont incroyables, l’accueil, les joueurs, les gens autour du club sont exceptionnels.», a-t-il déclaré avant de s’enflammer pour le Bayern et surtout pour ses jeunes coéquipiers. Selon lui, c’est la toute première fois de sa carrière qu’il évolue dans un club avec autant de jeunes joueurs.

«On a une équipe très jeune. C’est la première fois de ma carrière que je me retrouve dans une équipe aussi jeune, mais ce qui m’a le plus marqué est que les joueurs ont tous faim, ils sont à l’écoute, c’est facile de briller avec ces jeunes de très grand talent. », ajoute Sadio Mané sur le site UEFA