SOCIÉTÉ

Le Sénégal vient de jouer deux matches amicaux qu’il a remportés à domicile, au stade Lat Dior de Thiès, dont l’état de la pelouse a été pointé par l’attaquant des Lions, Sadio Mané. A la première opportunité, le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, a apporté la réplique au joueur, déclenchant la colère au Sénégal.

« Ce qui s’est passé n’est pas digne d’un pays de football comme le Sénégal. L’état du terrain était aussi catastrophique, il faut s’améliorer ». C’est en ces termes que Sadio Mané avait fustigé l’état de la pelouse du stade Lat Dior, samedi dernier, après la victoire du Sénégal face à la Zambie (3-1) en match amical. Outre l’état de la pelouse, Sadio Mané avait pointé la panne électrique qui avait retardé le coup d’envoi de la seconde période de près d’une demi-heure.

Interpellé après la seconde victoire des Lions sur le Cap-Vert, dans ce même stade Lat Dior, mardi, le président de la Fédération sénégalaise (FSF), Me Augustin Senghor, a abordé le sujet soulevé par l’attaquant des Lions du Sénégal. « Si on regarde bien, c’est vrai que la qualité de la pelouse n’est pas ce qu’elle devrait être, mais nous ne sommes pas Liverpool, ni Manchester City, Chelsea ou Naples », a indiqué Me Senghor.

« Mais l’état de la pelouse s’améliore. Sur ce plan, nous sommes mieux que plusieurs pays africains… Nous tenterons de faire une très belle pelouse. Nous avons contacté un expert qui a participé aux pelouses au Cameroun. Il nous a dit qu’il viendra la semaine prochaine pour voir ce qui ne va pas avec cette pelouse », a poursuivi le président de la Fédération, déclenchant la colère au Sénégal, selon AFRIK.FOOT citant Futurs Médias.

« Pourtant, Sadio Mané a souvent joué sur cette pelouse sans s’en plaindre. Il se peut que l’état du gazon se soit dégradé par rapport aux autres fois. Au lieu de reconnaître leurs erreurs et se taire, non, les dirigeants du football sénégalais trouvent un mot à placer sur ce qui est évident : leur laxisme et leur absence de vision. C’est déplorable qu’ils ne parviennent pas à assumer leurs responsabilités et reconnaître leurs manquements », déplore Pascal Thiaw, professeur.

Même son de cloche chez Amsa Thioune, étudiante, qui est d’avis que « les fédéraux n’ont rien à dire, après la sortie de Sadio Mané. Tout ce qu’ils avaient à faire, c’était de voir comment réparer ces erreurs. Mais faire une comparaison entre les stades du Sénégal et ceux de Liverpool ou un autre pays, c’est mesquin comme comportement. C’est très bas venant d’un dirigeant, surtout de Me Augustin Senghor, qui coiffe le football du Sénégal. C’est honteux. Le gars m’a vraiment énervée. Je suis très en colère ».

Plus que jamais, l’Algérie trône au sommet du football africain. Ce vendredi, les Fennecs ont tranquillement disposé de la Tunisie (2-0) chez elle à Radès en amical pour enchaîner un 27e match consécutif sans défaite. Ce total permet à la bande à Djamel Belmadi d’effacer le record détenu par la Côte d’Ivoire (26 matchs entre février 2011 et février 2013) pour enregistrer la plus longue série d’invincibilité de l’histoire du football africain ! Un succès d’autant plus retentissant qu’il a été obtenu dans le contexte particulier d’un derby et sur le terrain d’une nation qui devance l’Algérie au classement FIFA (26e contre 33e). 

Avec leur équipe type moins Bennacer et Guedioura face à des Tunisiens privés de Sassi et Msakni, les visiteurs prenaient très vite les choses en main et multipliaient les assauts dans le camp des locaux, complètement asphyxiés. Juste après une première alerte de Mahrez repoussée par Hassen, les Verts étaient récompensés de leur bonne entame. Sur un coup franc indirect de Benlamri, Belaïli s’arrachait et servait Bounedjah qui ouvrait le score d’une demi-volée écrasée (0-1, 18e). La redoutable «Oran-connexion» venait encore de frapper !

 

 

Mahrez marque encore sur coup franc !

La pression algérienne ne faiblissait pas et Feghouli, séché par Bronn à l’extrême limite de la surface, obtenait un bon coup franc que Mahrez, en train de devenir un spécialiste de l’exercice, transformait en profitant de la fébrilité du mur tunisien qui s’effritait (0-2, 28e). Le trou était fait et les Aigles de Carthage avaient beau tenter de riposter, M’Bolhi restait vigilant pour détourner les tentatives de Khazri avant la pause puis de Rafia et Sliti au retour des vestiaires.

 

 

En gestion en seconde période et pas véritablement inquiétés même après l’expulsion de Guedioura (87e), tout juste entré en jeu, les Algériens continuent de faire le plein de confiance avant d’aborder les éliminatoires du Mondial 2022 en septembre. Dans leur viseur désormais : les séries d’invincibilité records au niveau mondial détenues par l’Espagne (35 matchs entre 2006 et 2009) et le Brésil (35 matchs entre 1993 et 1996).

Avec Afrik-foot

C’est le quotidien Les Échos qui donne l’information dans sa livraison du jour .
 
Et de signaler qu’après Augustin Senghor, c’est au tour du ministre des Sports de réagir à la sortie de Sadio Mané qui protestait contre l’état défectueux et « catastrophique » de nos pelouses.
 
Matar Bâ félicite même Augustin Senghor, précisant que ce dernier a bien répondu à Sadio Mané.
 
« Ce qu’il faut éviter, c’est de faire la comparaison. On ne peut pas avoir les mêmes conditions qu’à Liverpool ou Manchester », a répliqué Matar Bâ.
 
Il rembobine : « Quand on est en Afrique, il faut se mettre dans la tête qu’on peut être confronté à des difficultés qui peuvent être liées à des gazons, à l’environnement ou même aux conditions de voyage ».

Meilleur buteur de l’équipe nationale avec 31 buts en 99 sélections, Henri Camara n’a plus que huit longueurs sur Sadio Mané, qui est à 23 buts en 72 sélections . Mais il détient un autre record qui sera difficile à battre, rapporte L’Obs parcouru par Senego.

Devenu le deuxième buteur de la sélection, après ses deux réalisations inscrites sur penalty lors des deux derniers matches amicaux du Sénégal (Zambie et Cap-Vert), Sadio Mané n’est plus qu’à huit longueurs de Henri Camara, meilleur artificier des “Lions” avec ses 31 buts en 99 sélections.

Mais avec les échéances qui se profilent pour l’Equipe nationale, notamment les qualifications pour la Coupe du monde 2022 et la prochaine CAN, l’ancien attaquant de l’Equipe nationale ne se doute guère que sa prouesse pourrait bientôt appartenir à Sadio Mané.

Toutefois, il détient une autre performance qui pourrait continuer à résister au temps. Le record le plus difficile à battre sera de marquer 31 buts sans aucun penalty. Depuis mon premier penalty raté face au Togo, je n’en ai jamais retiré. Tous les autres ont marqué des penalties”, prévient celui qu’on surnommait le “lapin flingueur”. un autre défi que Mané tentera sûrement de relever.

Appartenant à l’Olympiakos, le défenseur sénégalais Pape Abou Cissé pourrait être transféré définitivement à l’AS Saint-Etienne où il a été prêté dans cette deuxième partie de saison.

Cissé pourrait rester dans le Forez

En effet, selon plusieurs médias grecs, Denis Bouanga est dans le viseur de l’Olympiakos Le Pirée. Le profil de l’attaquant stéphanois plaît au vainqueur du dernier championnat grec.

Un échange Cissé – Bouanga?

Toutefois, le club grec réfléchirait à la possibilité de transférer l’attaquant de l’ASSE, en incluant Pape Abou Cissé prêté six mois au club ligérien en janvier 2021.

D’ailleurs l’AS Saint-Étienne entretient de bonnes relations avec le club hellène. Affaire donc à suivre !

Gianluigi Donnarumma, qui devrait prochainement s’engager au PSG, sera mis en concurrence avec Keylor Navas, s’il n’est pas prêté dès son arrivée. Mais quels sont les profils des deux joueurs ?

Les deux sont des références à leur poste. L’un est triple champion d’Europe avec le Real Madrid, l’autre incarne le futur du gratin mondial des gardiens de but. L’un a été élu meilleur portier de Ligue 1 cette année, l’autre meilleur de Serie A. Keylor Navas, 34 ans, et Gianluigi Donnarumma, 22 ans, devraient se retrouver en concurrence pour garder le but du PSG dès la saison prochaine.

Initialement prévu le 25 juin 2021, le tirage au sort de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 a été reporté pour des raisons logistiques liées à la pandémie de Covid-19 selon la Confédération africaine de football (Caf). Un argument qui ne passe pas chez les autorités camerounaises.

Le ministre camerounais des Sports est revenu sur le sujet, alors que certains voyaient derrière ce report du tirage au sort une impréparation du pays hôte de la compétition. Pour Narcisse Mouelle Kombi, le Cameroun n’est en rien lié à cette décision.

« Il me plaît de réaffirmer avec force et au regard du cahier de charges de cette activité, que le Cameroun était prêt à assumer ses responsabilités contractuelles d’une part et à mettre à l’aise nos partenaire de la CAF, propriétaire de l’événement, à la date précédemment indiquée, le Cameroun était prêt (…) Le plan de la salle, le scénario et la scénographie du spectacle avaient été présentés à la Caf et transmis ; les échantillons de billets d’invitation avaient déjà été apprêtés et présentés à la Caf pour validation. Les modèles de mascottes et de l’hymne retenus à l’issue de concours artistiques nationaux avaient déjà été envoyés à la Caf pour homologation », a expliqué le ministre, également président du COCAN.

« La cérémonie de tirage au sort de la CAN qui s’est jouée en Egypte s’est déroulée trois mois avant le début de la compétition. Et dans les annales de la Caf, on peut vérifier que le délai de trois mois est raisonnable. Donc, le report ne pose aucun problème ni au COCAN ni à la CAF », a tempéré le ministre Mouelle Kombi, d’après qui la balle est désormais dans le camp de la CAF et de la FIFA.

Le Jaraaf de Dakar s’est qualifié jeudi pour les 16e de finale de la Coupe du Sénégal en venant à bout de Teungueth FC, 2-1 à l’issue de la séance des tirs au but.

Temps réglementaire…

Les deux équipes étaient à égalité, 1-1, à la fin du temps réglementaire et des prolongations de cette affiche-phare des 32e de finale de cette compétition.

Teungueth FC est le détenteur de la Coupe du Sénégal, depuis sa victoire (1-0) en finale de l’édition 2019 aux dépens de l’US Gorée.